Vapoteuse

Tout savoir et découvrir sur la e-cigarette !

Informations sur la cigarette électronique

Par cigarette électronique, il faut entendre des générateurs d’aérosols dotés de la même forme qu’une cigarette traditionnelle. Son but est de délivrer une fumée artificielle et aromatisée composée ou non de nicotine. Il s’agit d’un marché qui est en pleine expansion aujourd’hui. Ceci s’explique justement par le fait que de nombreuses personnes ont compris que le tabac nuit gravement à la santé. Découvrez ici quelques informations essentielles sur la cigarette électronique.

Histoire de la vape

C’est en 2003 que le premier dispositif de vape a vus le jour par les soins d’un ingénieur et ancien pharmacien connu sous le nom de Hon Lik. Son but était de créer un appareil pour venir en aide à ceux qui souhaitent se sevrer du tabac. Ce n’est qu’en 2005 que le premier brevet de l’e-cigarette va être déposé.

À partir de 2009, David Yunqiang Xiu va mettre la première cigarette électronique sur le marché. Cette dernière fonctionne par résistance chauffante. Tous les vapoteurs vont désormais se tourner vers ce dispositif.

Le premier modèle de cigarette électronique

Il est important de savoir que le premier dispositif d’e-cigarette ne ressemblait pas à ce que vous pouvez voir aujourd’hui. Celui-ci n’avait pas de box luminescents, de résistances chauffantes et de clearomiseurs subohms. Le modèle conçu par Hon Lik fonctionnait grâce à une technologie de vaporisation par ultrason. Il se servait d’un élément qui émettait des ultrasons à haute fréquence. Il l’avait combiné avec un fil chauffant enroulé sur lui-même.

C’est ce fil qui permettait de vaporiser le liquide qui se trouvait dans le réservoir. Il s’agit là du principe de la nébulisation par ultrason. Le liquide devait entrer en vibration et se vaporiser. Le pharmacien ajoutait de la nicotine dans son mélange pour que la vapeur soit inhalée. Force sera de constater que ce système entraîne des coûts énormes à long terme. Voilà pourquoi il va être abandonné.

La deuxième génération de cigarette électronique

En 2009, David Yunqiang Xiu dépose son brevet et met la deuxième génération d’e-cig sur le marché. Le principe de vaporisation par ultrason va être abandonné pour laisser place à la résistance chauffante électrique. Désormais, le liquide va être vaporisé par l’élévation de la température. C’est ainsi que vous avez les modèles disponibles sur le marché aujourd’hui.

Le marché de la vape

La commercialisation de la cigarette électronique connaît un essor considérable aujourd’hui. Selon des études de l’Institut Xerfi en 2020, ce marché a généré près de 520 millions d’euros en France en 2019.

La situation du marché

L’industrie du vapotage est en pleine évolution à travers le monde. Selon certaines études, des milliards de cigarettes électroniques sont vendues à travers le monde chaque année. La France à elle seule enregistrait près de 850 millions d’euros entre 2017 et 2018. Ce qui lui donne la troisième place mondiale après les USA et le Royaume-Uni. De nombreux magasins dans ce cadre voient régulièrement le jour. Il est désormais possible de s’en procurer sur internet.

Il est important de noter que la France ne compte pas seulement parmi les consommateurs les plus importants. Elle peut également se réjouir d’avoir les plus grandes marques spécialisées dans la conception des cigarettes électroniques. Il faut d’ailleurs noter que certaines de ces enseignes sont internationalement connues.

Combien de fumeurs d’e-cig en France ?

Le nombre de personnes qui s’adonne à la cigarette électronique en France aujourd’hui s’élève à près de 3 millions. La tranche d’âge quant à elle est comprise entre 15 à 75 ans. De plus, 1,5 million de personnes sont des vapoteurs réguliers. Plus de 57 % de vapoteurs s’en servent au quotidien. Un tiers vape au moins une fois par semaine et 10 % le font au moins une fois par mois.

De  quoi se compose une vapoteuse

Si vous souhaitez réellement connaître le monde de la cigarette électronique, vous devez commencer par maîtriser les différentes parties d’une cigarette électronique. Vous avez premièrement la box qui constitue le corps de l’appareil. Cette dernière renferme la batterie qui est aussi connue sous le nom de l’accu. C’est cet élément qui alimente le clearomiseur.

Pour bien la choisir, vous devez tenir compte de l’autonomie et de la puissance. De plus, notez qu’il existe des batteries intégrées et d’autres modèles amovibles. Comme autre partie, vous avez le switch qui est le bouton qui va vous aider à déclencher la chauffe. Vous devez donc le garder appuyé durant toute votre séance de vape.

Il sert aussi à allumer et à éteindre le dispositif. Il y a également le chipset qui correspond à la carte mère de votre e-cig. Pour son fonctionnement, il a besoin d’un programme connu sous le nom de firmware. Vous avez également d’autres éléments tels que l’atomiseur, le drip tip, le réservoir, la résistance et la base de résistance.

Vapote t’on comme on fume ?

Comment vapoter ? N’allez pas du tout croire que vapoter est semblable à fumer une cigarette classique. Pour la vape, il est question de produire de la vapeur tout en aspirant le e-liquide. De plus, vous devez le chauffer grâce à la résistance. Pour ce faire, vous devez appuyer sur le bouton connu sous le nom de switch. Dans le cas où vous aspirez trop fort ou très tôt, vous risquez une remontée de e-liquide dans la bouche.

Par ailleurs, si vous appuyez sur le bouton sans aspirer au bon moment, vous allez surchauffer la résistance. Ce qui peut aussi brûler cette dernière. Il est donc conseillé d’aspirer et d’appuyer sur le Switch au même moment.

D’un côté, notez également qu’il existe deux types de tirage : le direct et indirect. Dans le second cas, vous allez devoir garder la vapeur dans la bouche Pour ce qui est de l’inhalation directe, le vapoteur doit faire passer la vapeur dans ses poumons.

Quelle e-cigarette électronique prendre ?

Comment choisir sa e-cigarette ? Le choix de la cigarette électronique dépend de plusieurs facteurs. Le plus important concerne le type de fumeur que vous êtes. Si vous le faites de manière occasionnelle, vous devez vous tourner vers un modèle simple, efficace et compact. Pour ce qui est des fumeurs modérés, ils auront besoin d’un dispositif doté d’une bonne autonomie. Mais l’utilisation doit également rester le plus simple possible. Les modèles de type box ou tube sont alors préconisés.

Pour les personnes qui vapent beaucoup, il faut une e-cig dotée d’une très bonne autonomie. Dans ce cas, seuls les vapoteurs de type box peuvent vous être utiles. La batterie ou l’accu joue alors un rôle déterminant dans le choix de votre cigarette électronique. Tout va dépendre également de vos goûts.

Par ailleurs, il est recommandé de vous tourner vers des fabricants de bonnes réputations. Vous avez l’occasion de trouver les meilleures adresses sur internet. Enfin, tenez compte du budget mis à votre disposition.

Les problèmes que l’on peut rencontrer

Vous avez un problème avec votre ecigarette ? La e-cig est un appareil. Vous devez donc vous attendre à ce que cette dernière connaisse des dysfonctionnements. Si tel est le cas, vous devez commencer par savoir ce qui ne va pas réellement. Lorsque votre outil clignote, cela veut certainement dire que le clearomiseur ou la batterie ont un problème. S’il est possible de retirer la batterie, faites-le et remplacez-la.

Lorsque la vapeur ne s’échappe plus normalement, il peut s’agir du clearomiseur qui est bouché. Pour ce faire, commencez par nettoyer l’embout d’aspiration. Il existe de nombreuses astuces pour vous occuper de ce problème. Vous pouvez également faire le constat de la batterie qui chauffe, qui ne charge plus, etc.

Dans ce cas, il est peut-être mieux de rencontrer un professionnel pour qu’il examine le problème. Faites attention de ne pas manipuler votre appareil n’importe comment. Vous risquez de créer d’autres pannes plus graves. Une chose est certaine, lorsque vous avez un dispositif de bonne qualité, vous avez la possibilité de le réparer et de vous en servir pendant des années.

© 2022 Vapoteuse